Le téléphérique du Schauinslandbahn, un monument historique technique

Le téléphérique du Schauinslandbahn, un monument historique technique

Pour la première fois au monde, le système de rotation a été appliqué lors de la construction du téléphérique du Schauinsland à des télécabines pour passagers, ce qui permet un fonctionnement en continue des cabines. On pouvait ainsi accrocher autant de cabines que désiré au câble rotatif. A l’origine, il y avait 10 cabines avec contrôleur dont 8 pouvaient fonctionner de manière simultanée. Lors de la rénovation de l’équipement en 1988, le téléphérique fut équipé de 37 cabines plus petites qui n’ont plus besoin de contrôleur. Au niveau du design, elles furent conçues dans la lignée dans anciennes cabines.

Jusqu’à aujourd’hui encore, le téléphérique du Schauinsland est le téléphérique à rotation le plus long en Allemagne. D’une longueur de 3600 m, il franchit un dénivelé de 764 m.

Border

Journée du patrimoine

 

Une fois par an, la fondation pour les monuments historiques du Baden-Württemberg Denkmalstiftung Baden-Württemberg organise la journée tant appréciée « du patrimoine », sur des thèmes conducteurs variables. De nombreux monuments culturels sont accessibles au public lors de cette journée et viennent ainsi témoigner de la diversité et de la particularité de notre région. Le téléphérique du Schauinsland participe également chaque année à cet événement, en tant que monument historique technique, à travers de nombreuses actions. Vous trouverez la date et le programme en temps utile au préalable sous Dates/Evénements.

Border

Le premier téléphérique à rotation au monde

 

La particularité du téléphérique tient à sa technique à portée historique en tant que premier téléphérique rotatif au monde pour le transport de personnes. Ce système est devenu un modèle pour tous les systèmes modernes de petites télécabines. La construction des stations aval, intermédiaire, de tension et d’altitude, des pylônes, ainsi que les pièces originales conservées après la rénovation montre aujourd’hui encore le type de construction de l’époque 1930 selon le principe de rotation. Grâce à la bonne conservation de l’état d’origine, la valeur historique technique est mise en avant et renforcée. La valeur conceptuelle des infrastructures et chacun de leurs détails de construction viennent se rajouter à cela. L’alliage parfait réside dans cette construction d’ingénierie fonctionnelle parallèlement dotée d’une architecture se fondant harmonieusement dans le paysage.
 

Les raisons liées au patrimoine historique

Le téléphérique Schauinsland est ancré dans la conscience populaire depuis des décennies, cela s’exprime en outre à travers la volonté de préserver le téléphérique dans les années 80 et à travers de nombreux articles de presse et publications. 

 

La valeur de monument

L’intérêt du public de préserver le téléphérique Schauinsland est basé sur la valeur repère que l’installation représente pour la recherche en terme d’histoire de la technique concernant les téléphériques à systèmes rotatifs. Le téléphérique Schauinsland constitue aussi une valeur d’époque d’une grande rareté en tant que premier téléphérique pour passagers au monde du premier tiers du 20ème siècle à avoir été conçu et construit avec un système rotatif.

 

L’intérêt du public de préserver le téléphérique Schauinsland repose aussi sur l’originalité et l’intégrité de l’architecture et de l’équipement, ainsi que sur la valeur documentaire servant de repère exemplaire pour la construction de moyens de transport. Chaque composant du téléphérique Schauinsland, les stations d’altitude, intermédiaire et aval, ainsi que les 7 pylônes en acier constitue un grand tout.